Uncategorized

Publié le février 25th, 2017 | par Jaune Jérome

0

Longboard électrique vs Gyroroue


C’est l’heure du grand match !! Longboard électrique vs Gyroroue. J’ai testé pendant 1 mois tous les jours sauf lors de pluie l’un puis l’autre et voilà mon verdict.

Pour cela je vais retracer mon chemin d’une journée classique pendant la semaine de mon appart en centre-ville d’Angers jusqu’à l’IUT, soit 5 km. Pour info je fais 1m85 pour 70 kilos, je le précise car niveau batterie on peut facilement doubler l’autonomie entre un enfant et un rugbyman.

Niveau matos :

Gyroroue : Ninebot One e+, 25 km d’autonomie (mais les 10 derniers km se font à une vitesse de 10 km/h max), 20 km/h max avec des pointes à 25 km/h.

Longboard électrique : Evolve Bamboo gen 2 config AT (All Terrain) avec des roues de Mountainboard (8 pouces), autonomie 15 km, vitesse max jamais atteinte, mais j’ai déjà était jusqu’à 30 km/h et il en avait encore dans le ventre.

L’apprentissage : 

Le long s’apprend plus vite que la roue et j’étais tellement pressé de savoir manier la roue que j’ai appris à en faire en 2 jours, attention tout de même car certains ont beaucoup de mal et mettent parfois plus de 1 semaine avant de savoir faire quelques mètres.

On y va :

Chargement du matos pendant la nuit, le matin départ à 7 h 30. Descente des 4 étages sans ascenseur et déjà la roue nous tire le bras avec ses 15 kg contre 9 pour le long. Niveau parcours c’est 50 % piste cyclable en début de trajet (forêt, bord de quai et voie verte) et 50 % route jusqu’à l’IUT, avec une bordure prévue pour les cyclistes. Vive Angers !!! :). C’est parti, la roue est plus fun et plus maniable dans les virages très serrés mais quand il y a un nid de poule ou une racine on passera mieux avec les 4 roues du long. Ensuite un bout de chemin en forêt, où le long se révèle plus stable et demande moins de technique pour éviter les cailloux et autres obstacles, on pourra comparer le long à une moto cross et la roue à un vélo avec son côté plus technique. Ensuite on arrive sur la route et là, la roue se démarque par sa meilleure tenue de trajectoire et quand un bus nous double c’est préférable.

Niveau temps 20 min max en longboard, 25 min max en roue.

Arrivé à l’IUT la roue tire son épingle du jeu grâce à son format compact et la possibilité de la balader (comme disent mes amis, comme un chien).

Je ne vais pas au resto U ces jours là car tenir son plateau et sa roue ou son long en même temps n’est vraiment pas pratique.

On se refait le retour et voilà il ne manque plus qu’à remonter encore une fois les 4 étages et on y est.

Et le bus :

Le trajet en bus avec les travaux (qui durent 1 an) prend 30 min en ligne normal  et 10 min en ligne express, et il faut rajouter 10 min à pied pour aller à l’arrêt plus le temps d’attendre un bus.

Donc pour le fun et la maniabilité surtout si il y a des piétons la roue gagne, pour la puissance les amateurs de vitesse préfèreront le longboard car on se lasse vite des 20 km/h de croisière de la roue (info : certaines roues peuvent aller jusqu’à 50 km/h si on y met le prix). En résumé sur la route mon choix se porte sur la roue, et pour les chemins je préfère le long en config AT, après cela reste un choix personnel et je vous conseille si vous le pouvez de tester les deux avant de choisir d’acheter l’un ou l’autre.

Voilà j’espère que la comparaison vous a plu, n’hésitez pas à me mettre votre avis en commentaire. A la prochaine fois sur Tronche de Geek.

 

 

 


Tags: , ,


A propos de l'auteur



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de Page ↑